Sur le parvis de la basilique d'Avioth
balade promenade vers Avioth est sa basilique au milieu des champs

Les bons conseils

Le Bureau du Tourisme de Chiny  est à votre disposition pour vous apporter tout conseil ou info sur:

  • la difficulté physique des promenades
  • les parcours en boucle
  • les points de rendez-vous avec un véhicule
  • les combinaisons de promenades
  • les endroits à voir ou visiter
  • les bons plans pour se promener à l’abri des grands vents ou dans la fraicheur
  • les chemins plutôt ensoleillés
  • les endroits de pique-nique ou de restauration
  • les précautions à prendre pour ne pas déranger la faune locale
  • toute curiosité de la nature que vous pourriez rencontrer

Pour s’y rendre

Chiny, Orval, Limes, Breux, Avioth: +/- 30 minutes.

AVIOTH, pour sa Basilique « au milieu des champs »

Avioth,  tout petit village d’une centaine d’habitants, à peine plus, est structuré autour d’une merveilleuse église gothique des 13 e et 14 e siècles : la basilique Notre-Dame d’Avioth. Avec de très beaux ornements et, dans le chœur, un mobilier de pierre parfaitement conservé. C’est à l’extérieur que se trouve le plus étonnant : la « Recevresse ».

« La Recevresse » est un monument unique au monde. Sa reproduction, grandeur nature, se trouve au Musée des monuments français. Ce chef d’œuvre du gothique flamboyant a sans doute été construit à l’endroit de la découverte de la statue miraculeuse « sur son buisson d’épines ». Il y avait là  un premier oratoire plus modeste. Au début du 19 e siècle, lorsque la statue de Notre-Dame d’Avioth put entrer dans l’église, une autre statue de la Vierge prit sa place pour recevoir les offrandes des pèlerins. On appela cette statue : la « Vierge Recevresse ». Ainsi, depuis 8 siècles, la basilique d’Avioth est entretenue grâce à des offrandes. Aujourd’hui c’est encore le cas. Grâce la générosité des amis de la basilique d’Avioth et des pèlerins, la commune peut engager régulièrement des travaux et obtenir l’aide du département, de la région et de l’Etat (Français).

Anecdote: Les menottes au-dessus de la statue ont été placées là par des prisonniers en signe de reconnaissance à Notre-Dame d’Avioth pour leur délivrance.

Les armoiries, sur le mur, sont celles de Gilles de Rodemack, prévot de Montmédy et gouverneur du Luxembourg au début du 15e siècle.

Notre-Dame d’Avioth était autrefois un « sanctuaire à répit ». Aujourd’hui, un pèlerinage y est organisé tous les ans le 16 juillet et réunit de nombreux fidèles.

Notre-Dame d’Avioth est une des rares vierges noires de la région (E. Saillens, Nos vierges noires, leurs origines. Les Editions Universelles, Paris, 1945). Son bois de tilleul a été coupé vers l’an 1095 et confirme l’hypothèse ( ou tradition ?) selon laquelle la statue a été découverte au 12 ème siècle.

Avioth est un endroit unique. La belle campagne, paisible, cooool. Un endroit de répit dès l’arrivée. Incontournable curiosité de la région pour ceux qui apprécient de tourner la paume des mains vers le ciel.

Vous aimez la photo ? Démarrez tôt. Vous serez encore plus séduit. Veillez à ne pas rater les premières prises de vues, venant de Breux. Isolez la basilique au milieux des champs, … des vaches. Si vous y êtes très tôt le matin, vous aurez peut-être quelques brumes intéressantes au lever du soleil, qui simplifient encore davantage la scène. Ensuite en contournant l’édifice, mirez les gargouilles. Avec leur mousse et l’usure du temps elles sont irréelles.  Le plein d’inspiration artistique. Avec une lumière rasante de fin de journée, « relevez » les veines du vieux bois de la statue de la vierge.

Tout autour du village, d’autres villages. Très charmants. Thonnelle, Verneuil-le-petit, Verneuil-le-Grand, Thonne-la-Long, Breux.

Ces villages valent bien une randonnée avec pique-nique. (Mais ne laissez rien trainer derrière vous, s-v-p) Ils ont souvent conservés leur vieux lavoir, l’endroit rafraichissant en été. Ces villages sont traversés généralement par une voie bien dégagée, comme en Gaume toute proche, où les voisins peuvent « tailler une bavette » ( causer – et lier des liens sociaux sans Facebook) quand la fraicheur revient, « jusqu’à pas d’heure ». Et les vaches y sont plus cool qu’ailleurs. Si!. Demandez-leur.

Venant de Chiny, direction Orval puis, après 3-4 km, sur la route de Virton vous arrivez à Limes. Là, c’est indiqué, c’est à droite. Suivez la route et admirez: Breux, puis Avioth.